LES “SŒURS BÉNÉDICTINES DE L’IMMACULÉE”

Une communauté est née il y a près de trois ans en vue de devenir la communauté des Moniales bénédictines de l’Immaculée, et s’est installée à Villatalla dans les anciens bâtiments des moines, après leur départ à Taggia. Constituée en “Association privée de fidèles”, cette communauté désire prier, vivre et grandir selon la Règle de saint Benoît. Ancien secrétaire de la Congrégation des Religieux, le futur Cardinal Mayer disait à Dom Gérard, au début de sa fondation “informelle”: “Vivez votre Règle et vous serez reconnus comme vivant” : telle est la sagesse de l’Église, généreuse et prudente, qui ne ferme pas la porte à l’Esprit-Saint, mais laisse au temps de manifester les œuvres de Dieu pour enfin les canoniser.

C’est une très ancienne coutume dans la famille bénédictine d’avoir une communauté de sœurs non loin de celle des frères. Nous sommes heureux de vous présenter ici le noyau “fondateur” que nous recommandons à vos prières et à votre aide matérielle.

 

 Nos futures moniales, au cœur de l’Église, vivent de la grande Tradition doctrinale, liturgique et monastique qui sont les piliers de toute vie consacrée et l’ossature de notre foi catholique. Dom Gérard, qui a rédigé une si belle et profonde consécration au Cœur Immaculé de Marie, l’invoquait ainsi: “…nous vous demandons la grâce de toujours maintenir sans faille le double rempart de la sainte Règle et de la sainte Liturgie comme les meilleurs garants de la plus pure foi catholique et de la plus haute sainteté.

Pour aimer, louer et servir Dieu, pour tout restaurer dans le Christ, il faut une milice pleine d’ardeur. Dom Romain Banquet disait: “L’Œuvre de Dieu n’est pas un repos, mais un combat, et un combat victorieux. Le culte que nous rendons à Dieu, a pour conséquence immédiate le combat de la foi, le combat de l’espérance, le combat de l’esprit contre les puissances des ténèbres. Nous sommes les soldats de Dieu, son armée rangée en bataille.”

C’est pourquoi nos futures moniales ont choisi pour devise: “PAX IN PRÆLIO”, “la paix au cœur du combat”. Ce combat qu’est la prière à laquelle elles se sont consacrées pour que la grâce et pour que Dieu ne soient pas absents  de cette terre: “ les monastères (…) sont des relais qui assurent la permanence de l’éternel dans le temps (…) car ils apportent ce contrepoids d’absolu sans lequel un monde, qui a choisi la matière contre l’esprit et l’homme contre Dieu, glisserait sur la pente du néant.” (G. Thibon)

Prise d’habit de Sœur Jehanne d’Arc, le 22 août 2022 en la fête du Cœur Immaculé de Marie.

Entrée au postulat… aussitôt un travail est ordonné, et sans retard il est accompli joyeusement !

POUR AIDER NOS SŒURS, envoyez vos dons sur le compte bancaire indiqué en marge, en n’oubliant pas d’écrire : “POUR LES SŒURS” et si possible vos nom et adresse, ainsi que votre adresse mail, car elles désirent vous remercier personnellement et vous envoyer leur lettre aux amis.