Vidéo de la vêture de Frère Joseph

Lors de sa vêture, le Frère Martial a reçu comme expression d’un changement de vie le nom nouveau de « Frère Joseph ». Pour ceux qui n’étaient pas présents, voici l’émouvante vidéo de cette cérémonie. Elle marque publiquement la volonté du frère de consacrer sa vie à Dieu pour toujours : « Avec le secours de Dieu, j’espère et je désire persévérer jusqu’à la mort dans mon propos sacré » (rituel de la vêture). On peut la visionner sur Gloria.tv ou sur Youtube.
Le Père Prieur revêt le postulant de l’habit monastique, disant : « Que le Seigneur vous revête de l’homme nouveau, qui a été créé dans la justice et la sainteté de la vérité. »
De gauche à droite : Don Zéphirin Yankanda, de Bangui en Centrafrique ; RP Dom Jehan ; Frère Joseph ; Frère Toussaint ; Frère Andrès ; Don Tomaso, curé de Villatalla.
Posted in Non classé |

Prise d’habit du Frère Martial

Nous avons la joie de vous annoncer notre première vêture : le 23 juin prochain, et après un postulat de neuf mois, le Frère Martial endossera le saint habit des fils de Saint Benoît, en présence de prêtres amis et de fidèles du village. Nous recommandons sa persévérance et toute la communauté naissante à vos prières. Trois autres vocations nous rejoindront d’ici l’Assomption.
Le Frère Martial

Posted in Non classé |

Pèlerinages de Pentecôte

Comme chaque année, nous montons à Paris pour participer au pèlerinage de Notre-Dame de Chrétienté où plus de 6000 jeunes et moins jeunes parcourent les 100 km à pied qui conduisent jusqu’à Notre-Dame de Chartres ! Nous sommes avec eux pour confesser, prier, chanter, faire pénitence et goûter les joies de l’âme purifiée. Le départ fut marqué par un moment d’intense émotion : en effet, pour la première fois depuis les 30 ans de la fondation du pèlerinage, la sainte messe de toujours fut célébrée en grand pompe dans la cathédrale de Paris, en présence d’une foule dont la voix unanime faisait vibrer les voûtes aux accents d’une liturgie redevenue pleinement catholique.

Pèlerinage Notre-Dame de Chrétienté

Nous en avons profité pour accomplir un autre pèlerinage aux lieux sacrés de notre famille monastique : l’abbaye de la Pierre-qui-Vire, où vécut et mourut en odeur de sainteté le Père Muard, son fondateur, l’abbaye de Saint-Benoît-sur-Loire où nous avons pu célébrer la sainte messe sur l’autel des reliques de notre bienheureux Père, et enfin l’abbaye d’En-Calcat fondée par Dom Romain Banquet.
Autel des reliques de Saint Benoît à Saint-Benoît-sur-Loire
Autel des reliques de Saint Benoît à Saint-Benoît-sur-Loire
Statue de la Sainte Vierge sur la « pierre qui vire »La-Pierre-qui-Vire : la communauté devant la Vierge à l’Enfant du grand sculpteur Henri Charlier
Église abbatiale d'En-Calcat
L’église abbatiale d’En-Calcat
Lourdes était sur notre route : quelle émotion pour nos 3 postulants de découvrir pour la première fois la grotte sacrée où l’Immaculée Conception apparut à sainte Bernadette et où de partout dans le monde on vient en humble pèlerin, chargé de ses misères, pour y retrouver le salut de l’âme et quelques fois la santé du corps. Puisque nous avons la grâce d’être appelés les bénédictins de l’Immaculée, nous sommes venus nous aussi prier longuement à genoux aux pieds de Marie et lui renouveler notre totale consécration. Après avoir purifié notre âme en l’immergeant dans la prière du saint rosaire, nous avons purifié aussi nos corps en les plongeants dans les piscines où coule l’eau miraculeuse. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous, pauvres pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort. Amen.

Grotte de Lourdes

Devant la grotte de Lourdes

Posted in Non classé |

Enfin des nouvelles de Villatalla !


Mgr Oliveri en visite à Villatalla avec le RP Dom Jehan
Ce mercredi 21 mars, fête de Saint Benoît, Mgr Oliveri, évêque de notre diocèse d’Albenga-Imperia, nous a fait la grâce d’ériger canoniquement en monastère notre petite communauté :
« Nous constituons par le présent décret l’association publique cléricale dénommée Monastère Sainte Catherine de Sienne à Villatalla, dans ce diocèse d’Albenga-Imperia, avec la personnalité juridique publique (canon 116). […]

De tout cœur nous accompagnons ce décret de notre bénédiction pastorale sur le Père Jehan, sur les membres de la communauté et sur tous ceux qui retireront un bienfait de la vie monastique et de la spiritualité bénédictine en entrant en contact avec le Monastère de Sainte Catherine de Sienne. »

Décret de Mgr Oliveri érigeant la communauté en monastèreLe RP Dom Jehan, les trois postulants et Don Tomaso devant l'église paroissiale de Villatalla

Le RP Dom Jehan et les trois premiers postulants autour de Don Tomaso,
Curé de Villatalla
Posted in Non classé |

De retour!



Après ces longs mois d’attente, nous revenons enfin sur notre Blog pour vous faire part des différents événements qui ont eu lieu depuis notre dernier message. Le Fr. Toussaint nous a quitté pour mener une vie d’anachorète, il reste néanmoins dans le diocèse. Le Fr. Marain a rejoint Villatalla depuis plusieurs mois. Il se prépare pour entrer au noviciat. Le Frère Alain est resté deux mois parmi nous, après quoi il est reparti au Sénégal. Nous avons assisté au pèlerinage de Pentecôte: Paris-Chartres, sous le patronnage de Mère Theresa, Sainte Maria Goretti et Notre Dame de Guadalupe. Nous avons également assisté aux ordinations à Ecône en Suisse (Valais), puis à Wiegrazbad en Allemagne. Actuellement, nous sommes 3 à Villatalla. Heureusement pour nous, notre nouveau curé Don Tomaso, un jeune prêtre polonais fort courageux célèbre selon la forme extraordinaire. Malgré les nombreuses critiques faites contre lui à ce sujet, il tient bon. Nous le recommandons à vos prières. Comme toujours, nous attendons toujours avec grande joie de futures vocations. La communauté s’agrandit lentement. Aussi priez pour les vocations. Nous attendons votre venue si toutefois vous désirez passer quelques jours en prières avec nous.

Prions également pour que Mgr Oliveri nous érige en prieuré le plus vite possible.

Posted in Non classé |

Fête de Saint Benoît 2011


Chers amis,

Après une longue période d’attente et de changements importants dans notre petite communauté, nous avons décidé de relancer notre blog. Nous avons trois postulants, dont un Centre-Africain, un Sénégalais et un Suisse. Nous attendons encore un autre Postulant. Notre nouveau curé Don Tomaso est favorable au rite Tridentin. Prions pour qu’il persiste dans cette voie. Nous aurons bientôt la visite de Mgr Oliveri qui devrait nous ériger le plus tôt possible en prieuré. Nous partons pour le pèlerinage de Pentecôte de Paris à Chartres.

Posted in Non classé |

Paris-Chartres



Pour la semaine de Pentecôte, nous avons participé au pèlerinage de Chartres. Le temps était favorable mis à part une forte pluie le deuxième jour. Après notre pèlerinage, nous avons passé une journée à Versailles où nous avons profité de visiter le parc du château, après quoi nous sommes rentrés sur Villatalla.

Posted in Non classé |

entrée en fonction de Don Tomaso, curé de Villatalla



C’est une grande joie pour nous de vous annoncer que notre nouveau curé, Don Tomaso, reste fidèle à la tradition. Alors que l’Eglise souffre plus que jamais de la crise actuelle, un jeune prêtre nouvellement ordonné qui s’est engagé à rester fidèle au rite de Saint Pie V. Malgré certaines pressions, il tient bon. Nous le recommandons à vos prières.

Posted in Non classé |

grande promenade

Il y a un mois, nous sommes allés faire une grande promenade en compagnie d’un guide (Nino) dans les Pré-Alpes. Nous avons chanté les offices dans la montagne et pique-niqué devant la vue magnifique de ces belles montagnes. Sur la photo le Frère Marain, premier postulant.

Posted in Non classé |

Requiem pour Dom Gérard

Chers Amis,
Demain, 1er mars, nous commémorerons le deuxième anniversaire du décès de Dom Gérard († 28 février 2008), notre fondateur à Bedoin puis au Barroux et célébrerons ce jour-là la messe de Requiem à son intention.
Église abbatiale du Barroux : déposition du corps de Dom Gérard

Nous désirons de toutes nos forces ici à Villatalla vivre, dans sa pureté, la grâce monastique et liturgique que Dom Gérard reçut à Bedoin en 1970, qu’il sut défendre et transmettre par l’exemple et par la parole dont il avait le charisme : grâce fondatrice dont je fus un témoin privilégié comme étant son premier compagnon et disciple et qui se résume dans la quête inlassable de la vie intérieure alimentée à la source d’une part, de la Règle de saint Benoît et des coutumes léguées par nos anciens et, d’autre part, de la traditionnelle et divine liturgie.

«Par souci d’unité interne de la Communauté, qu’on ne concélèbre pas selon le rite de Paul VI, même à l’extérieur.» (D. Gérard, 25 avril 1997.)
35 ans après, confronté à un mouvement de contestation, il protestera avec force : «Je répète que je n’ai jamais, au grand jamais, voulu introduire l’usage du nouveau rite. Non seulement je ne l’ai pas voulu mais pendant trente ans nous avons tenu le cap, formé la communauté dans le sens de cette fidélité, en bravant les interdits, changés aujourd’hui en gracieuses permissions, agrémentées de félicitations en haut lieu».
C’est par cette double fidélité monastique et liturgique, en effet, que la vie intérieure établit peu à peu son royaume dans nos âmes, telle était sa conviction profonde. C’est donc aussi par cette double fidélité que nous lui témoignerons une authentique piété filiale. Une authentique piété filiale qui, comme le souligne Jean Madiran, ne consiste pas seulement «à se savoir débiteur insolvable dans son être même», mais «à savoir aussi que le patrimoine reçu est pour le transmettre et non pour en disposer».

La piété filiale n’est pas un “revêtement accessoire” de la vie monastique mais une “condition de sa survie”. Et les propos sévères mais combien vrais, hélas! de Madiran sur l’impiété à l’égard de la patrie s’appliquent tout autant et a fortiori à l’impiété religieuse :

«Car l’impie, négligent ou indifférent à l’égard de la vie intellectuelle et morale qu’il a reçue, et qui pourtant constitue son être, l’impie ingrat à l’endroit de ceux qui ont nourri et armé son âme, sera en cela très impropre à transmettre à son tour cette immatérielle richesse. Influent, comme on l’est toujours, par son être plus que par ses discours, il transmettra surtout sa propre indifférence, sa propre ingratitude. Il respirera et inspirera un esprit de méconnaissance du patrimoine moral de la patrie. Si l’on honore pas, on commence à négliger. On devient indifférent. On se trouvera désarmé en face de la dérision et du mépris qui tôt ou tard cesseront de ramper, s’élèveront au premier rang et se mettront à parler haut sans être refoulés». (Jean Madiran, Une Civilisation Blessée au Cœur, p. 34.)
«Que m’importe le passé en tant que passé, s’écriait déjà Gustave Thibon, ne voyez-vous pas que, lorsque je pleure sur la rupture d’une tradition, c’est surtout à l’avenir que je pense? Quand je vois pourrir une racine, j’ai pitié des fleurs qui demain sécheront faute de sève. Telles sont pour nous les raisons de maintenir ardemment les formes les plus sacrées de la liturgie catholique.»

La joie des débuts (1977) à Bedoin, fruit de la grâce fondatrice

C’est donc avec une gratitude, pleinement filiale, que ce lundi 1er mars nous offrirons le saint sacrifice de la messe pour le repos de l’âme de celui qui, pour beaucoup, fut un phare dans la nuit, et pour nous un père et un maître qui sût nous tracer le chemin lumineux de la vie monastique intégrale.

Animés de cet esprit filial, nous nous réjouissons, pour l’honneur et la mémoire de Dom Gérard, qu’un oblat italien du Barroux ait entrepris et proposé, à travers un site internet (romualdica.blogspot.com), une traduction de ses œuvres dans la belle et noble langue de Dante. Chers amis italiens, allez voir, vous trouverez-là un trésor de vie spirituelle pour vos âmes et le patrimoine authentique et éloquent de ce qui a constitué le fond commun de la spiritualité monastique depuis ses origines.

F. Jehan, mbi
Posted in Non classé |