27 janvier : Grande promenade chez Frère Toussaint

L'ermitage de Frère Toussaint et le Sanctuaire des saints Côme et Damien.

L’ermitage de Frère Toussaint contigu
au sanctuaire des saints Côme et Damien.

Après les fêtes de Noël et du nouvel an, grande promenade communautaire. Nous prenons la voiture et rejoignons en une heure de temps l’ermitage de notre Frère Toussaint, situé dans l’arrière pays d’Albenga à 1000 mètres d’altitude et à 10 km du premier village. Frère Toussaint, après 21 ans de vie religieuse au Barroux et deux années passées auprès du Père Jehan à Villatalla, poursuit en effet une vie d’ermite, près du sanctuaire des  SS. Côme et Damien où Mgr Oliveri lui a permis de s’installer.  Là, en solitaire il prie de jour et de nuit pour l’Église et pour ses frères dans le siècle. Sa spiritualité est celle des  Pères du désert, dont la lecture assidue a été à l’origine de sa vocation. Il vous demande de l’aider à aménager son ermitage ainsi  qu’une petite dépendance dont il a besoin et qu’il construit lui-même.
Une halte pour admirer la beauté du paysage

Une halte pour admirer la beauté du paysage.

Prières au sanctuaire, grande ballade et pique-nique sur les crêtes déboisées des contreforts d’Albenga où de partout la vue est splendide, conversations spirituelles et évocation de souvenirs monastiques, parfois cocasses, tout cela fut l’occasion d’un coeur à cœur fraternel, joyeux et détendant. Le soir tombant, nous nous sommes quittés à regret et sur le retour, au chant des Vêpres avec récitation du chapelet en voiture, nous avons rejoint le village et notre monastère de Villatalla. Encore merci à Frère Toussaint pour ce long moment de détente, de joie et de charité toute fraternelle.
P.S:  Frère Toussaint vend des chiens « bergers d’Asie Centrale » :   www.chiens.b67.me
Adresse : Fra’ Toussaint Menut - Località Colle San Cosimo - I-18020 Borghetto d’Arroscia (IM)
Publié dans Non classé |

Joyeux Noël et Bonne année 2014 !

2013_francais_Web_« Noël approche. Grande allégresse dans le ciel, un peu de paix sur la terre malgré l’épreuve de l’exil, que l’endurcissement des hommes rend plus amère !  » Ces paroles de Dom Gérard qu’il adressait le 8 décembre 1990 aux Amis du Monastère, sonnent encore aujourd’hui avec plus d’actualité que jamais en cette période si sombre et décadente de notre histoire, marquée par l’accroissement spectaculaire du mal : après le divorce et l’avortement, voilà maintenant le mariage homosexuel et, bientôt en son sein, l’adoption d’enfants et puis,  aujourd’hui, la disparition des Patries, ces terres des Pères, enracinées dans la civilisation chrétienne, livrées à un pouvoir occulte mondialiste, destructeur des familles, des nations et des peuples : que de causes de désespérance, me direz-vous !

Et cependant, à l’approche de Noël l’Eglise par ses textes et ses chants vient relever nos coeurs accablés : « Demain, dit-elle, l’iniquité de la terre sera effacée et le Sauveur du monde régnera sur nous » et, durant la sainte nuit : « Le ciel a visité la terre, un Sauveur nous est né ! « 

Chers amis et Bienfaiteurs, la communauté des moines bénédictins de l’Immaculée vous souhaite de saintes fêtes de Noël et une nouvelle année de grâce, dans l’Espérance du salut de nos âmes, de nos familles et de nos patries.

Publié dans Non classé |

Venez au secours des moines de Villatalla !

La maison Saint-Jean à restaurer depuis le toit jusqu'à la bergerie du rez de chaussé aménagée provisoirement en poulailler.

La maison Saint-Jean à restaurer depuis le toit jusqu’à la bergerie du rez de chaussé aménagée provisoirement en poulailler.

L’an passé, nous avions déjà sollicité votre aide pour l’achat d’une maison nécessaire au développement de notre communauté. L’ancien propriétaire avait accepté charitablement d’être réglé en trois annuités. Grâce à vos dons nous avons pu payer la première tranche de 30.000 euros. A la fin de ce mois de décembre il faudra nous acquitter de la seconde tranche.
Le poulailler qui deviendra… la salle capitulaire

Le poulailler qui deviendra…
la salle capitulaire

Et puis, malheureusement, il pleut dans cette maison: le toit est à refaire ! Le rez de chaussée, une ancienne bergerie, toute voutée, doit être aménagé et transformé en notre futur chapitre. Nous y avons mis provisoirement nos poules ! Aussi nous leur préparons en bordure du village un poulailler en cours de restauration, situé sur une terrasse. Cependant le mur de soutien de celle-ci, de 15 mètres de long et de quatre mètres de haut, est écroulé ; il faut donc le rebâtir et nous avons aussi besoin de vous pour cela.

Le mur du futur poulailler, à relever en pierre sèches

Le mur du futur poulailler, à relever en pierre sèches

Chers Amis qui nous lisez, soyez notre Providence! L’aumône est aussi une manière de plaire à Dieu et de mériter sa grâce. Merci de nous permettre de perpétuer et de développer l’Œuvre de prière et de sanctification inaugurée et transmise par nos fondateurs, le Rd Père Muard, Dom Romain Banquet et Dom Gérard. Nous savons que les temps sont difficiles et que l’Etat multiplie injustement taxes et impôts. Que les moins dépourvus nous aident et que les plus pauvres nous offrent davantage par leur prière. Merci de tout cœur à vous tous !

Que Dieu vous bénisse dans vos familles et dans vos travaux ! Et que la Vierge Immaculée, par sa maternelle et toute puissante intercession, vous communique le plus précieux des trésors, l’amour de Dieu et du prochain !

Publié dans Non classé |

Nos travaux agricoles : le poulailler, l’oliveraie et le potager.

Frère Benoît : heureux comme un coq en pâte !

Coq et poules en semi liberté sous l’œil vigilant de  Frère Benoît

Depuis quelques mois nous avons fait l’acquisition d’une vingtaine de jeunes poules que nous logeons provisoirement dans la partie encore étable de la «maison saint-Jean». Soignées «aux petits oignons» elles nous le rendent généreusement avec en moyenne une quinzaine d’œufs par jour. Nous espérons déplacer bientôt le troupeau dans un ancien poulailler situé à 5o mètres de là, en bordure du village.

Le futur poulailler et le mur écroulé, à reconstruire.

Le futur poulailler et le mur
écroulé, à reconstruire.

Ce poulailler, en partie déjà restauré, est construit sur une étroite terrasse dont le mur, d’environ 15 m de long, est écroulé. Il faut également le relever. Nous  espérons en la Providence pour poursuivre et achever ce nouvel habitat, où nos chers volatiles pourront pondre, couver et se balader à leur aise dans un espace bien aménagé.

Frère Gabriel

Frère Gabriel

Quelques terrains d’oliviers — une quarantaine d’arbres — faisaient partie de la vente de la maison saint-Jean : merveilleuse aubaine pour les moines qui trouvent dans le travail agricole une source importante d’équilibre et de santé. Nous les avons taillés au printemps dernier pour leur faire rendre la meilleure production possible. Comme le veut le dicton, c’est à la sainte Catherine que commence la récolte. Sur les collines liguriennes, il faut environ 5 à 7 kg d’olives pour obtenir 1 litre d’huile ; et cette année, chaque arbre produit environ 15 kg de fruits. Nous pouvons donc espérer obtenir 80 litres : ce serait une belle première.

DSCF0051

«Le travail est une excellente préparation à la vie intérieure.Plus vous vous adonnerez à la vie intérieure, plus vous aurez l’intelligence de la loi du travail». Dom Romain

Les gens du village sont heureux de nous voir reprendre le travail des oliviers dont la culture est malheureusement de plus en plus abandonnée au profit du tourisme. Tous les paysans de la région savent que ce sont les moines de Lérins qui ont implanté la culture de l’olivier en Ligurie. C’est un point d’histoire qui nous rend sympathiques et estimables à leurs yeux.

Nous avons par ailleurs un jardin potager d’environ 300 m2 qui nous a fourni cette année beaucoup de légumes : fèves, oignons, ails, échalotes, courges et courgettes, haricots verts et haricots blancs, tomates cœur de bœuf en abondance, concombres, choux brocolis, salades, radis, aubergines, poivrons verts et rouges, poireaux, etc.

Publié dans Non classé |

Rome: pèlerinage Summorum Pontificum

5SPODans le cadre de l’année de la foi, le Cœtus Internationalis Summorum Pontificum a organisé du 24 au 27 octobre son deuxième pèlerinage à Rome. En raison du contexte de persécution —le mot n’est pas trop fort— dont est encore l’objet la Congrégation Apostolique des Franciscains de l’Immaculée et son fondateur le Père Stefano Manelli, nous avons cru devoir soutenir la cause de la Tradition, et particulièrement du droit absolu de l’usage du rite traditionnel de la messe, en participant activement à ce pèlerinage présidé par M. l’abbé Claude Barthe. Durant ces quatre journées se sont succédés messes et vêpres pontificales, chemin de croix et récitation du rosaire, tables rondes et rencontres officielles.
DSCF0056

Le Cal Castrillón Hoyos célèbre la messe
pontificale à l’autel de la Chaire de Saint Pierre.

Ce pèlerinage a été l’occasion de renouveler la pieuse visite des quatre grandes basiliques romaines dont celle de Saint Paul hors les murs où le Père Abbé et sa communauté nous ont très charitablement hébergés durant tout notre séjour.

A la grotte: prière aux pieds de Saint Benoît

Ce fut l’occasion également d’un autre pèlerinage aux sources de la vie bénédictine : la grotte de Subiaco où Saint Benoît vécu trois années et où, raconte saint Grégoire, « seul sous le regard de Celui qui voit d’en-haut, il habita avec lui-même. Il veillait sans cesse à sa propre garde,

DSCF0027

La communauté devant le monastère Saint Benoît de Subiaco

se voyant toujours sous les yeux de son Créateur. Il se maintint lui-même dans le cloître de sa pensée. Le saint homme croissait en vertus et en miracles et beaucoup furent attirés et se rassemblèrent pour servir le Dieu Tout-puissant »

La basilique Saint-Benoît construite sur la maison natale du saint patriarche.

La basilique Saint-Benoît construite
sur la maison natale du saint patriarche.

En quittant Rome, sur la route de retour à Villatalla, nous nous arrêterons à Nursie où naquirent saint Benoît et sa sœur jumelle, sainte Scholastique. C’est là, 200 ans après l’expulsion des moines par Napoléon Bonaparte, que le RP Cassien Folsom et sa communauté ont refondé la vie monastique, dans la fidélité aux observances et à la tradition liturgique. L’accueil y fut plus que fraternel: nous sommes repartis les bras chargés de multiples cadeaux dont un carton de leur fameuse bière qui fut honorée et appréciée jusque sur la table du Pape Benoît XVI. Pour la commande, allez vite découvrir leur site.

Photo souvenir de notre passage parmi les moines de Nursie


Publié dans Non classé |

23 octobre : décès de la doyenne de Villatalla.

Flavia à l'orgue.

Flavia playing organ.

Atteinte depuis 3 mois d’un accident vasculaire cérébral, la doyenne de Villatalla, Flavia, 98 ans, rend son âme à Dieu. C’est elle qui jusqu’à présent tenait l’orgue tous les dimanches et jours de fête. Chaque après-midi, elle parcourait l’unique route qui conduit au village, ramassant un peu de bois pour l’hiver et cueillant des fleurs pour la Vierge. Chaque jour elle assistait aux Vêpres et récitait le rosaire avec la communauté. Elle pleurait souvent son mari, le plus beau des hommes, disait-elle, et, la même année, son fils unique, mort accidentellement très jeune dans un exercice de plongée sous-marine.

Flavia 98 ans et  le Rd Père Prieur.

Flavia, 98 years old and the
Reverend Father Prior.

Nous perdons une belle âme, mais pour un ciel bien mérité.

Publié dans Non classé |

16 octobre: visite monastique inattendue !

DSCF0014Le RP Dom Christophe Chapuis, de l’abbaye d’En Calcat, en visite à Villatalla.

Le RP Dom Christophe Chapuis, de l’abbaye d’En Calcat, nous a rendu une courte visite. Après la crise Conciliaire et post Conciliaire qu’a connue son monastère, il est, parmi la poignée d’anciens à réagir, l’ultime témoin de la fidélité à l’esprit de nos fondateurs de la fin du 19° siècle, Dom Romain Banquet et Madame Marie Cronier. Ses encouragements, ses conseils et son amitié fraternelle nous ont été un réconfort, une joie et un stimulant pour continuer et développer l’œuvre monastique implantée dans cette terre ligurienne dont la beauté porte d’elle-même à la contemplation.

Publié dans Non classé |

Une autre visite… du Brésil !

Fr. Antoine et sa sœur Myriam venue du Brésil.

Fr. Antoine et sa sœur
Myriam venue du Brésil.

Frère Antoine, d’origine brésilienne et ancien novice du Père Jehan au Barroux, a rejoint la communauté depuis maintenant  plus d’un an. Sa grande sœur Myriam est venue de Salvador dans l’Etat de Bahia au Brésil pour une grande visite : la joie des retrouvailles est partagée par tous.
Publié dans Non classé |

15 Août 2013: Prise d’habit de Fr. Gabriel

DSCF0007

Le Rd Père Prieur et Fr. Gabriel

Pour la fête de l’Assomption, Frère Bertrand de Lapasse a reçu le saint habit et porte désormais le nom de Frère Gabriel. Son angélique patron n’est-il pas le céleste modèle des dévots à l’Immaculée? Lui qui a reçu la mission d’annoncer à la Vierge le don de sa maternité divine et de révéler au monde sa plénitude de grâce ?

DSCF0005

Le noviciat réuni.

« Ecoute, mon fils les préceptes du maître et prête l’oreille de ton coeur. Reçois volontiers l’enseignement d’un si bon père et mets-le en pratique, afin de retourner par l’exercice de l’obéissance à Celui dont t’avait éloigné la lâcheté de la désobéissance. C’est à toi donc maintenant que s’adresse ma parole, à toi qui que tu sois, qui renonces à ta volonté propre et prends les fortes et nobles armes de l’obéissance, pour combattre  sous l’étendard du Seigneur Christ, notre véritable Roi. « . Prologue de la Règle.

DSCF0001
…Et la communauté au complet.
Publié dans Non classé |

Solennité de Saint Benoît.

S. Benedetto 2013 (3)

Accueil de Mgr Oliveri
sur la place du village.

Ce 11 juillet, Villatalla est en fête : en présence des fidèles de la paroisse, de nombreux prêtres, séminaristes, chanoines et franciscains de l’Immaculée, l’évêque d’Albenga-Imperia, Mgr Mario Oliveri, célèbre pontificalement au trône la messe de la solennité de Saint Benoît selon le rite traditionnel.

S. Benedetto 2013 (7)

Derrière la croix, Mgr Oliveri, entouré de
M. le Curé et du Père Prieur, se dirige
vers l’Eglise où l’attendent les fidèles.

A son arrivée sur la place du village, Monseigneur est accueilli par le clergé et donne sa première bénédiction.

Puis, crucifix en tête, entouré du Curé et du Père Prieur, il rejoint en cortège l’église paroissiale.

Après la prière au Saint-Sacrement et l’habillement au trône, commence la sainte messe  au chant solennel de l’introït : une heure et demie durant, officiants et assistants vivent une cérémonie des plus évocatrices de la liturgie céleste.

S. Benedetto 2013 (32)

Mgr Oliveri célèbre pontificalement, avec prêtre assistant, diacre,
sous-diacre, cérémoniaire, porte-insignes… : tout le coeur est occupé !

Après la messe, Monseigneur multiplie salutations et bénédictions avant de partager un vin d’honneur offert par les paroissiens. Puis à l’ombre de l’église et à l’abri de la chaleur estivale, tout le clergé se retrouve autour d’un délicieux banquet préparé par quelques pieuses et dévouées personnes de la paroisse. Merci à Saint Benoît et merci à Monseigneur Oliveri !

Publié dans Non classé |